Retrouver la concentration

Les employés peuvent-ils quitter leur bureau en meilleure santé qu’à leur arrivée ?

Voilà une question que les entreprises se posent de plus en plus souvent, et pour cause : si l’amélioration du bien-être des collaborateurs représente un défi de taille, il est encore plus risqué de ne pas s’en préoccuper.

En effet, la forte augmentation du stress au travail a entraîné une baisse de la productivité et une hausse des coûts, de l’absentéisme et du taux de renouvellement du personnel. D’après l’institut Gallup, pas moins des deux tiers des employés travaillant à plein temps sont victimes de burn-out. Pour l’Organisation mondiale de la Santé, il s’agit d’un problème majeur « lié à un stress chronique au travail n’ayant pas fait l’objet d’une prise en charge adéquate ».

Par ailleurs, le marché du travail international est plus tendu qu’il ne l’a été depuis plusieurs décennies, les employés pouvant ainsi se permettre d’être beaucoup plus sélectifs que par le passé dans le choix de leur poste. C’est notamment le cas pour les membres de la génération Y, qui constituent désormais la majeure partie de la population active.

Repenser les espaces de travail

Aujourd’hui, en entrant dans certains espaces de travail, le visiteur non averti pense se trouver dans un café branché ou dans le hall d’accueil d’un hôtel. En effet, afin d’attirer les meilleurs talents, de nombreuses organisations s’efforcent de créer une sorte d’« anti-bureau » : un environnement détendu et dynamique à l’opposé des espaces austères et conventionnels privilégiés par le passé. Désireuses d’imiter les entreprises de la Silicon Valley et les start-up en plein essor, certaines d’entre elles ont adopté des approches plus ou moins fantaisistes dans le but de rajeunir leur image. Elles ont ainsi mis des baby-foots et des flippers à la disposition des employés et ont installé du mobilier résidentiel un peu partout.

De plus en plus populaires, ces nouveaux espaces, que l’on qualifie souvent d’« informels » ou d’« inspirants », sont censés offrir aux collaborateurs un environnement favorisant la productivité. L’étude internationale de Steelcase sur les espaces inspirants confirme la nécessité de repenser le bureau : ses conclusions montrent que les employés préfèrent bénéficier d’une vaste palette d’espaces de travail plutôt que d’un poste attitré. À l’heure où les entreprises sont de moins en moins segmentées et les employés de plus en plus mobiles, la place consacrée aux postes de travail individuels a tendance à se réduire au profit de divers espaces partagés : cafés, espaces de réunion informels, salons lounge, enclaves privées, etc.

Pourtant, en dépit des investissements majeurs consentis par de nombreuses organisations dans le but de créer des environnements prisés par la génération Y, certains de ces espaces demeurent sous-utilisés.

Pourtant, en dépit des investissements majeurs consentis par de nombreuses organisations dans le but de créer des environnements prisés par la génération Y, certains de ces espaces demeurent sous-utilisés. Reste à comprendre pourquoi. Quels sont les critères les plus importants aux yeux des employés ? Comment trouver la bonne formule pour obtenir le succès escompté ?